Enjeux ESG/Investissement responsable

Asie : quelles mesures pour juger de la qualité de la gouvernance ?

Par Andrew Howard, Schroders. Cette contribution est parue dans l'Agefi Quotidien du 17 avril 2018.

17/04/2018

Andrew Howard

Andrew Howard

Directeur de la recherche – Investissement durable

L'étude des fraudes comptables ayant eu lieu en Asie montre que certaines précautions qui nous semblent évidentes, telles que les audits, ne sont pas nécessairement des garde-fous lorsqu'il s'agit de la fidélité des états financiers. Les sociétés incriminées avaient l'un des « Big 4 » comme auditeur, et, malgré leur réputation et leur position dominante sur le marché, d'importantes inexactitudes comptables n'ont pas été détectées. L'examen du niveau des honoraires d'audit sur une base mondiale soulève des observations intéressantes. Les honoraires d'audit en proportion de la capitalisation boursière en Asie sont nettement moins élevés que dans les pays développés, ce qui suggère qu'ils "en ont pour leur argent", et qu’il s’agit d’un domaine d'engagement intéressant.

La faiblesse des contrôles internes est une autre cause de défaillance potentielle. Souvent, ces manquements étaient donc bien connus des employés, et résultaient d’une culture en place à différents niveaux de gestion créant un environnement où il étaient perçus comme acceptables. Une meilleure compréhension de la culture d'entreprise est essentielle pour minimiser les risques. Les entreprises japonaises ont récemment exprimé le souhait de s'attaquer au problème de la faiblesse des contrôles internes afin de rétablir la réputation du pays suite à plusieurs scandales.

L'Asie est connue pour la forte présence d'entreprises familiales et d'entreprises contrôlées par l'État, qui souvent ne cochent pas les cases habituelles de gouvernance d'entreprise. Cependant, elles ne sont pas les pires en matière de droits des actionnaires minoritaires. Par exemple, malgré un conseil indépendant aux deux tiers, SingPost a omis de divulguer un intérêt important dans l'acquisition de FS Mackenzie.

Enfin, nous avons constaté que les répercussions professionnelles pour les dirigeants défaillants n'ont pas été trop graves ; une majorité occupe encore des sièges au conseil d'administration d'autres sociétés ou de filiales de grandes entreprises. L’approche consistant simplement à « cocher des cases » ne peut donc suffire pour évaluer la qualité de la gouvernance : il est nécessaire de regarder au-delà des mesures traditionnelles et de mener des actions d’engagement, tant au niveau de l'entreprise que des pays.

Importance des honoraires d’audit payés par les entreprises par pays

 

Nombre d’entreprises

Capi. boursière (billions USD)

Honoraires d’audit en % de la capi boursière

Chine

50

0,9

0,035 %

Hong Kong

130

2,9

0,015 %

Inde

200

1,8

0,006 %

Indonésie

50

0,4

0,000 %

Japon

999

6,2

0,017 %

Malaisie

90

0,4

0,009 %

Singapour

101

0,6

0,009 %

Corée du Sud

100

1,3

0,006 %

Taiwan

70

0,8

0,005 %

Thaïlande

50

0,4

0,000 %

Royaume-Uni

536

3,4

0,055 %

Etats-Unis

1 000

28,7

0,072 %

Source : Schroders, Asset 4.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l'équipe d'économistes de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.