Enjeux ESG/Investissement responsable

Réchauffement climatique : examen des risques physiques méconnus

Par Andrew Howard et Marc Hassler, Schroders. Cette contribution est parue dans l'Agefi Quotidien du 28 août 2018.

28/08/2018

Andrew Howard

Andrew Howard

Directeur de la recherche – Investissement durable

Marc Hassler

Marc Hassler

Analyste Investissement durable

En matière de réchauffement climatique, le secteur de l’investissement a tendance à se concentrer sur les efforts entrepris pour limiter ses effets et privilégie généralement les mesures classiques (rudimentaires et souvent trompeuses selon nous) telles que l’empreinte carbone, les réserves de combustibles fossiles ou l’exposition aux énergies renouvelables. Mais il se préoccupe beaucoup moins des dégâts physiques concrets que le réchauffement climatique causera aux opérations des entreprises.

Les dégâts causés par les catastrophes liées au climat ont augmenté de plus de 4 % par an depuis 40 ans et devraient continuer à croître à un rythme similaire. La hausse de la température est en décalage d’environ 40 ans par rapport à celle de la concentration des gaz à effet de serre. Ainsi, la température devrait encore augmenter de 0,6 degré en raison d’émissions passées. Les investisseurs ne peuvent pas ignorer l’impact sur les entreprises.

Quatre entreprises sur cinq ayant répondu à l’enquête annuelle du Carbon Disclosure Project ont identifié des risques liés à l’impact du réchauffement climatique physique – les secteurs très capitalistiques étant les plus conscients du risque. D’après nous, les marchés financiers y accordent trop peu d’attention.

Nous avons mis au point un modèle pour quantifier ces implications sur la valorisation des entreprises et des portefeuilles afin de répondre à cette question: « Combien une entreprise devrait-elle débourser pour s’assurer contre les risques physiques causés par le réchauffement climatique pour la durée de vie restante de ses actifs ? ».

L’analyse associe des mesures indépendantes du risque climatique dans chaque pays, l’exposition géographique indiquée par les entreprises et la logique utilisée par les assurances pour évaluer l’exposition à ces risques. Le graphique classe les risques encourus par les secteurs selon notre analyse de 11 000 sociétés cotées dans le monde. Pour la plupart, l’impact est inférieur à 5 % de leur valeur actuelle sur le marché, mais il est supérieur pour les entreprises les plus exposées, principalement celles des secteurs les plus capitalistiques opérant dans les régions les plus vulnérables.

S’il reste inférieur aux risques liés au prix du carbone ou à une évolution de la croissance de la demande, l’impact est important et plus certain. Ce type d’analyse permet d’aider nos gérants à prendre des décisions mieux informées.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l'équipe d'économistes de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.